Le Projet

 

Des chroniques photographiques dans lesquelles des Japonais vivant en France racontent leur histoire avec la France et les Français.

Ils seraient plus de 42 000 Japonais résidant en France. De tous âges, de tous horizons, dispersés de ci de là dans le territoire. Autant de personnalités et d’histoires de vies que j’ai eu envie de révéler dans ce projet personnel.

Japonais de France parle de rencontres et de tranches de vie. C’est un projet collaboratif que je souhaite intimiste, joyeux, extra-ordinaire…. et riche en surprises.

Le recrutement des participants se fait au fil de l’eau, par cooptation ; chacun invite le compatriote qui va lui succéder derrière mon objectif et mon micro. A lui de choisir le lieu de notre rencontre et de venir, seul ou accompagné.

Qui suis-je ?

Je m’appelle Sophie Lavaur, je suis une gaijin auteur photographe.

J’ai réalisé mes premiers portraits après mon pèlerinage au Japon sur l’île de Shikoku en 2017. Jusque là je photographiais pour moi, pour me faire du bien. Marcher seule de longues semaines m’a ouvert le coeur ; j’y ai puisé l’audace d’aller vers les autres pour capturer un peu de leur intimité.

La publication de mon premier récit photographique a été l’occasion de rencontrer des Japonais habitant en France. Chaque fois, j’ai été enchantée par leur histoire et par leur attachement à mon pays. J’ai eu alors l’idée de ce projet, pour poursuivre ces rencontres, parler Japon et japonais et partager avec le plus grand nombre mes découvertes.


Pour en savoir plus sur mon travail de photographe, c’est ici

 

Ce projet n’aurait pas vu le jour sans l’aide de Miyuki Ishibashi pour la traduction des invitations, d’Edith Silva pour le graphisme, de Sylvie Philippe pour son avis éclairé sur les textes et de mes ami.e.s qui ont cru à ce projet dès la première heure. ありがとうございました。

Merci également à tous les participants, surtout ceux de la première heure, et à celles et ceux, Japonais ou pas, pour les mises en relations avec les candidats.ありがとうございました。

Japonais de France